Découvrez nos derniers communiqués

  • Implication du gène Rfx6 dans le processus diabétique ?

    Pour la première fois, l’équipe de Gérard Gradwohl, directeur de recherche Inserm à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire d’Illkirch (IGBMC/Inserm-CNRS-Université de Strasbourg), montre que le gène Rfx6, découvert par la même équipe en 2010, est essentiel au fonctionnement des cellules productrices d’insuline, les cellules bêta du pancréas. Chez la souris adulte, ce gène s’avère non seulement important pour permettre la sécrétion d’insuline, mais de surcroît il joue un rôle majeur dans l’identité de la cellule beta. Dans la suite logique de ce travail mené chez le rongeur, l'équipe de Raphaël Scharfmann directeur de recherche Inserm (Unité 1016 "Institut Cochin"/Inserm-Université Paris Descartes) confirme ces résultats sur des cellules β pancréatiques humaines et chez un enfant de 6 ans atteint de diabète néonatal.

    11 décembre 2014
  • Un siècle de suivi des rameurs olympiques français révèle une réduction de leur mortalité

    Les effets bénéfiques de l’activité physique sur la qualité et l’espérance de vie sont bien connus. En revanche, les effets sur la santé des sports d’endurance pratiqués à haute intensité sont encore débattus.
    Une étude de l’IRMES, publiée ce matin dans PLOS ONE, décrit la mortalité et les principales causes de décès de plus de 200 rameurs français ayant participé au moins une fois aux Jeux Olympiques, entre 1912 et 2012, en comparaison avec la population générale française.

    20 novembre 2014
  • Le cancer du poumon diagnostiqué des années avant sa détection par imagerie.

    L’équipe du Professeur Hofman, Institut de Recherche sur le Cancer et le Vieillissement, Nice (IRCAN), Unité Inserm 1081, Nice, vient d’effectuer une percée extraordinaire dans le domaine du diagnostic précoce des cancers invasifs par l’utilisation d’une méthode française de détection diagnostique des cellules cancéreuses circulantes. Dans une étude indépendante, qui vient de paraître dans la revue PLOS ONE, l’équipe montre pour la première fois qu’il est possible de détecter, chez des patients à risque de développer un cancer du poumon, des signes du cancer, sous forme de cellules cancéreuses circulantes « sentinelles », plusieurs mois voire plusieurs années avant que le cancer ne devienne détectable par scanner. Cette alerte joue un rôle clé dans la précocité de l’intervention chirurgicale, permettant ainsi de viser l’éradication du cancer. Il s’agit d’un très grand pas franchi dans le domaine de la médecine moderne : prédictive, personnalisée, et non invasive.

    3 novembre 2014
  • Valentina Emiliani lauréate d’un financement des National Institute of Health (NIH).

    Les NIH (National Institutes of Health – Etats-Unis) viennt d'annoncer les lauréats de la première vague de financement dans le cadre du projet BRAIN, acronyme de "Brain Research through Advancing Innovative Neurotechnologies" 

- Deux lauréats étrangers dont un projet coordonné par Valentina Emiliani du Laboratoire de Neurophotonique (Université Paris Descartes, CNRS) et Serge Picaud de l'Institut de la Vision (Université Pierre et Marie Curie, Inserm, CNRS).

    14 octobre 2014
  • Du nouveau sur la béta-thalassémie

    La béta-thalassémie est une maladie génétique de l’hémoglobine, composant essentiel du globule rouge. Les patients souffrent, dans la forme majeure, d’une anémie (manque de globules rouges) nécessitant des transfusions mensuelles dès l’enfance et durant toute leur vie. Cela retentit sur la qualité de vie et entraîne, au cours des années, une surcharge en fer des organes qui, si mal prise en charge, aboutit à de la cirrhose, des troubles endocriniens dont le diabète, expliquant une mortalité accrue. Environ 600 patients béta-thalassémiques vivent en France, mais c’est une maladie beaucoup plus fréquente dans d’autres régions du monde comme l’Asie du Sud-Est et le pourtour méditerranéen.

    14 octobre 2014
  • Deuxième journée européenne de sensibilisation à l’arrêt cardiaque

    En France, environ 40 000 arrêts cardiaques (mort subite de l’adulte) surviennent par an et la survie est de seulement 5%. Il y a dix fois plus de morts par arrêt cardiaque que de tués sur la route. Sur l’ensemble de l’Europe, cela équivaut à approximativement 400 000 arrêts cardiaques. Plus le massage cardiaque est débuté précocement, et donc avant l’arrivée des secours, plus les chances de survie augmentent. Or il n’est pratiqué que dans un tiers des cas.

    7 octobre 2014
  • La recherche sur la neurofibromatose de type 1 permet d’ouvrir la voie à de nouvelles approches thérapeutiques des cancers.

    L’équipe du Pr Michel Vidaud (service de Biochimie et de Génétique Moléculaire, Hôpital Cochin, AP-HP, Université Paris Descartes) a montré que l’étude approfondie d’une maladie rare, la neurofibromatose de type 1 (NF 1) ouvre la voie à de nouvelles approches thérapeutiques des cancers. Ces résultats sont le fruit de recherches menées en collaboration avec le service du Pr Pierre Wolkenstein (Centre de références Neurofibromatoses, Hôpital Henri Mondor – AP-HP) et avec des chercheurs internationaux, américains et belges notamment. Ils viennent d’être publiés dans la revue Nature.

    15 septembre 2014
  • Ulcère de Buruli : de la lumière sur cette maladie de l'ombre !

    L’ulcère de Buruli, causée par Mycobacterium ulcerans, est une pathologie qui touche majoritairement les enfants et provoque de larges et profondes lésions cutanées à l’origine de graves séquelles fonctionnelles dans 25% des cas. Bien qu’il s’agisse de la troisième mycobactériose la plus fréquente dans le monde, après la tuberculose et la lèpre, l’ulcère de Buruli reste une maladie de l’ombre en raison de la localisation des foyers endémiques dans les zones rurales d’Afrique de l’Ouest. Cependant, l’augmentation massive du nombre de cas et des pays touchés par ce fléau au cours des 30 dernières années à conduit l’Organisation Mondiale de la Santé à lancer un programme de lutte spécifique en 1998 et à l’intensifier en 2004.

    01 septembre 2014
  • Une progression de l’espérance de vie limitée chez l’homme ?

    Le vieillissement affecte l’évolution des sociétés modernes, les économies nationales et la pérennité de leurs systèmes de santé. Il fait l’objet d’une préoccupation croissante.

    1er septembre 2014
  • Apprentissage de la lecture : corriger les erreurs du cerveau

    Lors de la lecture, enfants comme adultes, doivent éviter de confondre les lettres en miroir (b/d ou p/q). D’où nous vient cette difficulté à différencier ces lettres ? Lorsque l’on commence à lire, notre cerveau doit apprendre à inhiber la généralisation en miroir : un mécanisme qui permet de reconnaître rapidement des objets identiques quelle que soit leur orientation et qui empêche le cerveau de différencier les lettres en miroir qui, bien que symétriques, sont différentes. L’étude, menée par les chercheurs du Laboratoire de psychologie du développement et de l'éducation de l'enfant (CNRS/Université Paris Descartes/Université de Caen Basse-Normandie), est disponible en ligne sur le site du Psychonomic Bulletin & Review (Online First Articles).

    25 août 2014
Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.