Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Découvrez nos derniers communiqués

  • Métastases cancéreuses: tout dépend de la réponse immunitaire du patient

    Les chercheurs de l’unité 1138 « Immunologie et cancérologie intégratives » (Inserm, Universités Pierre-et-Marie-Curie et Paris-Descartes) ont analysé les tumeurs de 838 patients atteints d’un cancer colorectal, afin d’identifier des marqueurs de leur potentiel métastatique. Les caractéristiques génomiques des cellules cancéreuses semblent peu pertinentes. En revanche, la vascularisation lymphatique autour de la tumeur et l’intensité de la réponse immunitaire du patient semblent déterminantes, et pourraient servir de marqueurs prédictifs de l’évolution de la maladie.

    25 février 2016
  • Découverte d’un nouveau mécanisme biologique de la dépression !

    Des équipes de l’université Paris Descartes, sous la co-direction des Professeurs Raphaël Gaillard (Centre Hospitalier Sainte Anne, Institut Pasteur) et du Professeur Olivier Hermine (Hôpital Necker, centre national de référence des mastocytoses, Institut Imagine) ont mis à jour un mécanisme inflammatoire de la dépression via l’étude d’une maladie rare : la mastocytose. Une étude publiée en 2016 par le Dr Georgin-Lavialle dans la revue Molecular Psychiatry, première revue internationale en psychiatrie.

    23 février 2016
  • L’IUT Paris Descartes obtient le label « Grande École du Numérique » (GEN)

    Pionnier des formations numériques dans le supérieur, l’IUT Paris Descartes fait partie des rares établissements publics et universitaires distingués par le label « Grande école du numérique » mercredi 3 février à l’École 42, en présence des Ministres de l’Éducation, du Travail et de la Jeunesse.

    03 février 2016
  • L’ingénierie tissulaire pulpaire : une alternative thérapeutique à la dévitalisation des dents ?

    L’équipe du Pr Catherine Chaussain étudiant les pathologies dentaires à la Faculté de Chirurgie dentaire de l’Université Paris Descartes et dans les services dentaires de l’AP-HP, l’équipe de Stéphane Germain (Collège de France – Inserm U1050) travaillant sur l’angiogenèse et le laboratoire Inserm de Bio-Ingénierie Cardiovasculaire de Didier Letourneur à l’hôpital Bichat, ont collaboré pour induire une vascularisation rapide au sein d’un tissu pulpaire reconstruit. Ces résultats sont publiés dans Stem Cells Translational Medicine le 22 janvier 2016.

    03 février 2016
  • Le DU PaRéo : décrocher votre passeport pour réussir à l’université

    L’Université Paris Descartes propose pour la première année le diplôme universitaire « Passeport pour réussir et pour s’orienter ». Cette formation propose un accompagnement d’un an aux bacheliers ayant pris conscience dès le milieu du premier semestre de la Licence 1 de leur mauvaise orientation ou d’un besoin de remise à niveau. Elle est également accessible, dès cette année, via la procédure Admission Post Bac, aux futurs bacheliers ayant besoin de temps pour renforcer leurs connaissances et affiner leurs choix d’orientation.

    28 janvier 2016
  • Arrêt cardiaque – Ne négligez pas les signes d’alerte !

    Plus de la moitié des patients qui meurent subitement auraient des signes avant-coureurs, ce qui laisserait largement le temps d'intervenir rapporte une étude de l'Inserm menée par Eloi Marijon, chercheur et cardiologue au sein du Paris Centre de recherche cardiovasculaire (Unité Inserm 970 / AP-HP Hôpital Européen Georges Pompidou )

    Ces travaux sont publiés la revue Annals of Internal Medicine.

    12 janvier 2016
  • Prise en charge pré-hospitalière des états de mal épileptiques : 1er essai thérapeutique français testant l’intérêt d’une bithérapie anti-épileptique.

    Afin d’améliorer la prise en charge des états de mal épileptique pendant la phase pré-hospitalière, plusieurs équipes de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, de l’Université Paris Descartes et de l’Université Pierre et Marie Curie (SAMU de Paris à l’Hôpital Necker-Enfants malades, Unité d’épilepsie et la Réanimation Neurologique de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Unité de recherche clinique Paris Centre), ont coordonné une étude visant à tester l’intérêt d’adjoindre d’emblée un deuxième traitement anti-épileptique, le levetiracetam (Keppra©), à une benzodiazépine. Cet essai thérapeutique multi-centrique a impliqué en France 13 équipes pré-hospitalières du SAMU et 26 équipes hospitalières accueillant des patients en état de mal épileptique (services de réanimation, de neurologie, Urgences).

    08 janvier 2016