Bienvenue sur le site de l'université Paris Descartes

Découvrez nos derniers communiqués

  • Premier congrès international sur l’autisme à l’Université Paris Descartes

    Dans le cadre prestigieux de l’Institut de Psychologie de Boulogne-Billancourt, le Laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé et la Licence Professionnelle « Accompagnement de personnes avec autisme et troubles apparentés » de l’Université Paris Descartes organisent le congrès international « Troubles du spectre autistique et troubles d’apprentissage : identification précoce et accompagnement de l’enfance à l’âge adulte », le samedi 4 juin 2011.

    1er juin 2011
  • La géométrie est-elle innée ?

    Tous les êtres humains seraient disposés à comprendre la géométrie élémentaire, indépendamment de leur culture ou de leur niveau d'éducation. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par le CNRS, l’Inserm, le CEA, le Collège de France, l’université de Harvard ainsi que les universités Paris Descartes, Paris-Sud 11 et Paris 81. Elle a été menée sur des Indiens d’Amazonie vivant dans un territoire isolé, n’ayant pas étudié la géométrie à l’école et dont la langue possède peu de vocabulaire géométrique. Leur compréhension intuitive des concepts géométriques élémentaires a été comparée à celle de populations ayant, au contraire, appris la géométrie à l’école. Les chercheurs ont ainsi mis en évidence que tous les êtres humains seraient capables de faire preuve d’intuitions en géométrie. Cette aptitude n’émergerait cependant qu’à partir de 6-7 ans. Elle pourrait être innée ou bien acquise jeune lorsque l’enfant appréhende l’espace qui l’entoure. Ces travaux sont publiés dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

    23 mai 2011
  • Des gouttelettes pour détecter l’ADN tumoral

    Détecter un cancer sera peut-être bientôt possible par une simple analyse de sang ou d’urine. En effet, des biologistes du CNRS, de l’Inserm et des universités Paris Descartes et de Strasbourg viennent de mettre au point une technique capable de déceler les infimes traces d’ADN tumoral présentes dans les fluides biologiques de patients atteints d’un cancer. La méthode marie les dernières avancées en termes d’analyse moléculaire à la manipulation de gouttelettes microscopiques. Testée avec succès sur des gènes impliqués dans différents cancers dont le cancer du côlon ou la leucémie, elle a tout pour devenir une aide majeure pour les oncologues dans la pose du diagnostic comme dans l’élaboration du traitement. Ces travaux sont publiés le 19 mai 2011 dans les Lab on a chip dont ils font la couverture.

    19 mai 2011
  • Du nouveau concernant la reconnaissance des visages par les nouveau-nés.

    Dès le début de la vie les êtres humains vivent dans un monde hautement social et interagissent presque constamment les uns avec les autres. Parmi les stimuli visuels rencontrés dès la naissance, les visages présentent la particularité de véhiculer de nombreuses informations, perçues comme des indices par le nouveau-né, pour identifier et comprendre ceux qui les entourent. Une recherche menée au Laboratoire de Psychologie de la Perception (Université Paris Descartes/CNRS/ENS), par Bahia Guellaï et Arlette Streri, a montré que les bébés de moins de 24 heures sont déjà sensibles aux indices sociocommunicatifs que sont le langage et le regard pour reconnaître des personnes qui s’adressent à eux.

    18 mai 2011
  • La carrière des plus grands joueurs de tennis passée à la loupe

    Démarrer un sport tôt est-il synonyme de plus haute performance ? Les chercheurs de l’Inserm et de l’IRMES (Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport) ont analysé les carrières de toutes les joueuses et joueurs de tennis figurant dans les 10 meilleurs mondiaux depuis 1968. Les carrières ayant débuté avant 1985 ont été comparées à celles des joueurs ayant démarré après 1985. Plus de 50 000 matchs féminins et 92 000 matchs masculins ont été recensés. Résultats ? Les femmes atteignent leur plus haut niveau deux années avant les hommes, toutes générations confondues. Les joueurs d’aujourd’hui atteignent leur pic de performance presque 2 ans plus tôt que la génération qui a débuté il y a plus de 25 ans. Toutefois, cette précocité n’augmente pas le potentiel de victoire.

    17 mai 2011
  • Les Journées Numériques de Paris Descartes aux RUE 2011

    Les 25 et 26 mai 2011, l’Université Paris Descartes organise la suite de la 5e édition de ses Journées Numériques (JNUM11) aux Rencontres Universités-Entreprises.

    Quels sont aujourd’hui les fonctions et les enjeux des outils numériques pour la formation ? Entre étudier la psychologie à distance, pratiquer les serious games, utiliser des simulations virtuelles, ou encore choisir de s’inscrire dans un réseau social, le numérique bouscule l’université dans ces pratiques traditionnelles. Comment réagissent les étudiants ? Réussissent-ils mieux leur insertion professionnelle ? Les dispositifs numériques permettent-ils un meilleur apprentissage des connaissances ?

    Cette seconde série de conférences des JNUM11 s’attachera à répondre à ces questions en donnant la parole aux enseignants qui, fort de leur pratique, viendront nous faire partager leurs expériences et réflexions sur ces sujets.

    12 mai 2011
  • Identification d’un nouveau gène : KIF7

    Pour la première fois, les chercheurs de l’unité mixte de recherche 781 (Université Paris Descartes, Inserm) et de l’hôpital Necker-Enfants Malades (AP-HP), ont démontré l’implication du gène KIF7 dans deux anomalies fœtales sévères : l’une mortelle, l’hydroléthalus, la seconde viable, le syndrome acro-calleux. Ces deux maladies sont caractérisées par une malformation du cerveau et des doigts supplémentaires aux mains et aux pieds. Ces travaux permettront de réaliser un diagnostic prénatal pour les grossesses à risque pour ces maladies. Par ailleurs, ils constituent une voie de recherche importante pour la découverte de nouvelles fonctions ou voies de signalisation, qui ont une importance dans la compréhension des mécanismes de maladies rares, mais aussi, dans d’autres maladies plus fréquentes comme le cancer.


    Publiée dans Nature Genetics du 8 mai 2011, cette découverte a été rendue possible grâce à l’embryofœtopathologie, discipline dont le rôle capital est de plus en plus reconnu en médecine fœtale. Cette activité hospitalo-universitaire est quasi-uniquement pratiquée en France grâce, une fois n’est pas coutume, au cadre législatif de notre pays.

    11 mai 2011
  • Le sport de haut niveau n’affecte pas l’équilibre psychologique

    Une équipe de chercheurs de l’IRMES (INSEP - Université Paris Descartes - Inserm – AP-HP), conduite par Karine Schaal, vient de dévoiler les résultats d’une étude épidémiologique menée pendant deux ans sur plus de deux mille sportifs de haut-niveau. Contrairement aux idées reçues, la pratique du sport de haut niveau n’endommage pas la santé mentale des sportifs.

    4 mai 2011
  • Artésienne : une association au cœur de la vie des étudiants de l’Université Paris Descartes

    L’association Artésienne ambitionne de vous apporter une nouvelle vision de la vie étudiante à l’Université Paris Descartes. Artésienne fait le pari de créer une dynamique inter-filière au sein de l'université en étant un support et un soutien pour la concrétisation de projets étudiants dans un large éventail de domaines, allant des arts aux sports en passant par la lecture.

    18 avril 2011
  • Greffe de rein : les anticorps dirigés contre le greffon induisent un vieillissement accéléré de l’organe transplanté.

    Des chercheurs de l’unité mixte de recherche Inserm mixte de recherche /Université Paris Descartes (U970), en partenariat avec l’APHP (Service de transplantation Rénale de l’hôpital Necker) viennent de montrer que la présence d’anticorps chez des patients ayant subi une greffe de rein provoquait le rétrécissement accéléré des artères de petit et moyen calibre qui fournissent le sang au nouveau rein. Les résultats à paraître ce jour dans The Journal of the American Society Nephrology démontrent que le rétrécissement progressif des vaisseaux du rein appelé artériosclérose est particulièrement fréquent en cas de rejet lié aux anticorps.

    14 avril 2011